Mme Serpit-Coht et Le baiser du bourdon le 18.5.19

Vernissage des ouvrages “Mme Serpit-Coht” et “Le baiser du bourdon” le samedi 18 mai 2019

Au refuge de Chamblon de 17h à 20h.

Plus d’infos

Mme Serpit-Coht décortique l’actualité:

“Qui s’y frotte s’y pique!”

L’actualité est la même à toute les dates.

Raul Pompéia

4e couverture Mme Serpit-Coht

Affiche vernissage Mme Serpit-Coht, surnommée Mme Serpe par son mari Fernand, est une alerte quinqua à la langue bien affilée. À l’instar de Franck Serpico, policier New Yorkais qui dénonça la corruption au sein de la police ou de Don Quichotte qui se battait contre des moulins à vent, Mme Serpe dénonce et commente avec passion l’actualité qu’elle décortique avec autant de pertinence que d’impertinence. Interlocuteur privilégié de sa piquante mais bouillante épouse, M. Serpe, de nature placide, se retrouve en première ligne lorsque sa chère Aimée entame la lecture du journal, ce qui ruine tous ses dimanches matins, la plupart de ses journées et parfois ses nuits !

Un regard perçant et un sens aigu de l’observation pour une analyse jubilatoire de l’actualité et de notre société. Un livre bourré d’humour, au style fluide, enlevé, plein d’une verve rafraîchissante et qui se lit d’une traite.

 

Le Baiser du bourdon

de Marie Loverraz

Une femme libre est exactement le contraire d’une femme lègère.

Simone de Beauvoir

 

4e couverture Le baiser du bourdon

Affiche Vernissage

Cinq nouvelles érotiques qui abordent avec finesse et sensibilité les relations de couples et permettent de découvrir ou redécouvrir la sensualité, l’érotisme et le plaisir des sens par l’imagination. Une exploration intime, poétique et troublante qui démontre que la sexualité est avant tout une question de partage et d’écoute. De quoi redonner du sens à nos relations amoureuses et aiguiser les nôtres… de sens.

« Une expérience sensorielle excitante et révélatrice du pouvoir infini des mots sur le corps et l’esprit. »

Une alternative, peut-être, à l’omniprésence des images dans notre société. L’imaginaire plus que l’image…

Lecture à 17h30

avec la comédienne Isabelle Chabanel

et Pascal Neyroud à la guitare